Qu’est-ce qui peut provoquer la maladie ?

On n’a identifié aucune cause unique responsable de l’apparition de troubles de la mémoire, de la maladie d’Alzheimer ou d'une autre forme apparentée. Par contre, certains facteurs vont augmenter le risque de développer l’une ou l’autre de ces maladies. Ces facteurs se divisent en deux catégories :

  • ceux qui ne peuvent être influencés,
  • ceux sur lesquels il est possible d’agir.

Il faut toutefois rappeler que, passé 65 ans, l’âge reste le facteur de risque principal, même si certaines démences peuvent aussi se déclarer avant l’âge de la retraite.

En 2016 dans le canton de Vaud, la prévalence, c’est-à-dire la fréquence des démences, atteignait les valeurs suivantes :

Taux de prévalence
% des Vaudois atteints de démence
Age
30-59 ans
60-64 ans
65-69 ans
70-74 ans
75-79 ans
80-84 ans
85-89 ans
90-94 ans
>95 ans
Hommes
0.16%
0.2%
1.8%
3.2%
7.0%
14.5%
20.9%
29.2%
32.4%
Femmes
0.09%
0.9%
1.4%
3.8%
7.6%
16.4%
28.5%
44.4%
48.8%


Pour en savoir plus sur la prévalence

Les facteurs de risque non influençables

Il existe certains facteurs de risque sur lesquels nous n’avons aucune prise. En font partie :

  • l’avancée en âge, surtout après 65 ans,
  • le genre (homme ou femme),
  • les caractéristiques génétiques,
  • les spécificités familiales.

Les facteurs de risque sur lesquels on peut agir

D’après les connaissances scientifiques, certains facteurs augmentent le risque de développer des troubles de la mémoire, une maladie d’Alzheimer ou autre forme apparentée. Ils sont liés au mode de vie et peuvent donc tout à fait être influencés :

  • le manque d’activité physique,
  • le tabagisme,
  • le surpoids,
  • le diabète,
  • l’hypertension,
  • un taux de cholestérol trop élevé,
  • une sous-stimulation des facultés cognitives,
  • l’absence de vie sociale.